Archive | Uncategorized RSS feed for this section
23 Mai

25ème édition de la Thérapie du Dimanche

Teaser#25.jpg

DIMANCHE 3 JUIN // 15h-23h

*********************

Quelque part dans le 8ème arrondissement

(info lieu : kinoscope.com@gmail.com)

*********************

Entrée prix libre

(+ 2€ adhésion à l’asso)

Buffet participatif 

(alors pense à le garnir !)

******************************

et buvette à prix sympa sur place

..

:::::::::::AU PROGRAMME ::::::::

 
 Des concerts
    PSEUDOCTRINE – Cold / Noise/ Psych / Ritualistic wave 
    SEVEN PAGES – Post Punk / Dark wave / Retro wave 
 LES FEUILLAGES –  Rock’n’strange blues
    CHIEN BLEU – Poésie folk à larsen ​
     
 Des performances
    PARFOIS J’OUBLIE – Duo danse & violoncelle 
BLERIOTTE – Collage
 
 Des ateliers
 MIAM ANIM’ – Papille & Sens 
NUDY –  Consultation-sorcellerie-tambouille-magie
 Un infokiosque
INDICE
 
 Et une présentation d’un blog collectif 
LE GROS TUMBLR DE BRUTE
 

::::::::::: EN DÉTAILS ::::::::

PSEUDOCTRINE – Cold / Noise/ Psych / Ritualistic wave 

Entre ballades synthétiques, envolées atmosphériques et planantes, rythmiques martiales, grooves punkisant et échappées romantiques, Pseudoctrine vous fera entrer dans son étrange rituel, la bande son parfaite d’un film décrivant la trouble période de l’histoire dans laquelle nous vivons. 
https://soundcloud.com/pseudoctrine 

SEVEN PAGES – Post Punk / Dark wave / Retro wave

Plus que de la musique, un voyage en stéréo dans des paysages synthétiques. Des mélodies Cold wave, Synth Wave et Post Punk aux rythmiques soutenues, au service d’une voix pleine d’onirisme. Le froid clinique des synthétiseurs rétro est un voyage sensoriel dont on ne ressort pas indemne.

https://soundcloud.com/sevenpages/sets/demo-2018

 
LES FEUILLAGES – Rock’n’strange blues
(ou l’effeuillage comme vous l’entendrez) est un noyau à trois branches. Le tronc basse/batterie use le temps et les tournes rock’n’strange blues que la clarinette basse vient fleurir. Le chant, seul prétexte au vacarme, évoque la rupture entre société et nature. 
.
CHIEN BLEU – Poésie folk à larsen 
« Chien Bleu c’est de la poésie, de la chanson du folk et du bruitisme. C’est de la spontanéité, de la sincérité, c’est affranchi des normes. »
Chien bleu est un artiste performeur, auteur, compositeur, interprète. Après des années d’errance, il rentre en communication avec le Tao et ouvre son cœur au reste du vivant. Défenseur du nihilisme bruitiste, ses chansons apparaissent tel un alliage de folk à larsen dans des contrées romantiques. 
Avec pour compagnons de route Isidor, Ariel, Firmin, Talik, qui appartiennent respectivement aux familles, accordéon, guitare, guitare électrique, table de mixage bruitiste, ils proposent un rituel sensible. 
.
PARFOIS J’OUBLIE – Duo danse & violoncelle 

Deux corps dans un espace de jeu se confrontent à leur mémoire. La peur de l’effacement, du vide, les amène à contenir, matérialiser et symboliser leur vécu. Ecrire à tout prix pour ne pas sombrer dans l’oubli. Tatouer, collectionner, répéter, exposer : autant de gestes du quotidien qui les rassurent quant à la défaillance de leur mémoire. Se souvenir à tout prix pour se construire une identité et une histoire collective. Comment le corps réagit-il face à la versatilité de la mémoire ? Comment faire renaître un souvenir dans l’instant présent ? Quelles sonorités donner à l’oubli ? Quels mouvements donner à l’évidence ? C’est par le violoncelle et le corps que les deux interprètes cherchent des manières d’agir face aux souvenirs.  

https://www.youtube.com/watch?v=gCtKpXahRYw&feature=youtu.be 

 

COLLAGE BLERIOTTE –  Pantomime en rouge et noir

Des forêts, de la brume, des étoiles comme des croix, un bestiaire sauvage. Des corps de femmes, poudrés de blancs et aux joues relevées de rouge, abritent quelques plantes longilignes et fragiles, ou bien, géantes, deviennent un bout de montagne. Le paysage intime que ces éléments composent n’est pas si loin de l’univers du conte, où les figur-in-es sont tour à tour découpées, brisées, dédoublées, se réfléchissent, apprivoisent des loups comme métaphore de la peur qui habitent les corps, dangereux et tendre à la fois. C’est un conte silencieux en rouge et noir où les yeux sont invités à se promener.

http://this-is-bleriotte.tumblr.com/

 
ATELIER w/ MIAM ANIM’ – Papille & Sens : 

Embarquez pour une aventure sensorielle et gourmande ! En groupe et dans la bienveillance, vous éveillerez vos cinq sens grâce à de petites dégustations guidées. Une expérience insolite pour manger plus en conscience … Etes-vous prêts à embarquer ?  Durée : environ 1h00  – Tout public
Miam Anim’ propose des événementiels tous formats autour du plaisir de manger. Le postulat de départ ? L’acte alimentaire est un superbe terrain de jeu social, psychologique, politique, économique, historique…Les ateliers de Miam Anim’ permettent :

– de susciter la curiosité et des prises de conscience de nos caddies à nos estomacs– de transmettre des valeurs de convivialité, de partage et de respect– de créer de la cohésion au sein d’un groupe
 
ATELIER w/ NUDY – Consultation-sorcellerie-tambouille-magie
Moment d’écoute-féerique, de partage-fantastique, de douceur-cosmique et d’incantations-magnétique en tête-à-tête avec Nudy+++ préparation d’élixirs-du-bonheur, de potions-presque-miracle, de philtres-ensorcelés pour TOI ; pour te porter chance,t’aider à réussir à tous les coups ton cake aux olives, te donner la force de repousser les relou.e.s-les-méchant.e.s, t’encourager à tout péter… ////non-mixité choisie : LGBTQIA + meufs////////Bienveillance only////////places limitées////////si t’es « recalé », fais pas la tête, viens en parler <3////
.
.
INFOKIOSQUE – Indice

Le collectif INDICE est un groupe informel d’une demi-douzaine de personnes agissant politiquement à Lyon via la diffusion de brochures. INDICE a une sorte de ligne éditoriale qui est de défendre des textes dont les propos sont argumentés, documentés et sourcés ; dont le contenu se veut émancipatoire, c’est à dire qu’il éveille à la compréhension de la société et à une pensée critique. 

https://infokiosques.net/indice

 

LE GROS TUMBLR DE BRUTE

Le Gros Tumblr de Brute est un blog collectif fondé en 2014 et qui accueille de nombreux contributeurs, chacun pouvant poster librement et de façon anonyme toute inspiration qui lui parait percutante et brutale

grosteumebleuredebrute.tumblr.com  

Publicités

Des nouvelles

30 Jan
///////////////////  BONJOUR, BONJOUR  \\\\\\\\\\\\\\\\\\

Nous revoilà avec 2 bonnes occasions de bien commencer l’année ensemble.

On vous propose tout d’abord de nous retrouver le samedi 10 février de 13h à 17h pour notre Carte Blanche au sein du festival GOOD MORNING au CCO de Villeurbanne ! 

https://www.facebook.com/events/1880759848602831/

​A cette occasion, le KINOSCOPE investit la Salle de la CHAPELLE du CCO avec :

_Une programmation musicale_
HANTAPHONE
Shanty : handpan & percussions / Revon : Handpan & percussions / Alice : Saxophone & chant
LES FRERES DUPONTS
Jazz Manouche – violoncelle / violon / 2 guitares

_Et deux ateliers_

UN MONDE DE DIVERSITÉ

Atelier « Fabrique ta créature » – MODELAGE EN ARGILE

TETRAGRAVURE

Gravure sur brique de lait imprimée dans les rouleaux-compresseurs d’une machine à lasagnes!
 

Les murs de la CHAPELLE seront parés d’une exposition organisée par LA TAVERNE GUTENBERG sur le thème de la justice sociale, l’environnement et l’acceptation du pluralisme des identités. 

Alors à bientôt au CCO !

CCO – 39 rue George Courteline – 69100 Villeurbanne.
HORAIRES – Samedi 10 Février (Day 2): 13h00-17h00 (entrée libre) 

 
Et comme on a toutes et tous besoin d’une bonne THÉRAPIE 
On vous dit juste au passage que la prochaine est en train de bourgeonner et vous attend avec impatience le Dimanche 18 Février!

Mais comme on est coquin-e-s, on vous fait encore patienter un peu avant de lâcher la bête !

INFOS SOON SOON SOON !

A tantôt !

L’équipe du KINO

Good Morning Festival

6 Déc

Hello le Kino ! 

Dans l’attente des prochaines thérapies et des concerts à-venir (si si c’est prévu !), on fait appelle à votre générosité pour qu’émerge ce beau projet solidaire : le Good Morning Festival. 

C’est un festival pas comme les autres. Un festival dédié aux enjeux de nos sociétés contemporaines qui se tiendra les 9 et 10 février 2018 au CCO de Villeurbanne.

Au programme : des concerts, des expos, des cycles de conférences avec des intervenants de marque. Le Kino lui, s’occupera d’une partie de la programmation musicale du samedi après-midi. 

Alors pour les soutenir, avoir plus d’infos ou partager la collecte, c’est par ici :

http://bit.ly/2hq7k7a

Merci pour eux !

Aucun texte alternatif disponible.

Thérapie du dimanche #22

31 Mar

  DIMANCHE  //  09-04  // Thérapie #22 

hig

Fais chauffer ton moteur et  cire tes jantes pour :
une nouvelle,
                            toute belle,
Thérapie du Dimanche!!!
           le dimanche 9 Avril – 15h-23h
.
Musique traditionnelle d’Anatolie, sculpture sonore, tarot divinatoire, spectacle, projection, concert, danse, performances, expo …
.
//////////////////////////////////////////
///////// PAR ICI LE PROGRAMME////////
/////////////////////////////////////////
.
CONCERT : Canan Domurcakli
Canan Domurcakli est une chanteuse, musicienne et archéologue turque. Elle chante depuis son enfance et elle nous invite en Anatolie à travers la musique traditionnelle de son pays. Ce qui fait la particularité de ses chansons, c’est toujours le moment où celle-ci, même très rythmiques, touchent à la tristesse, au chagrin à la mélancolie. Le saz, l’instrument traditionnel à corde qui l’accompagne aux chansons, amplifie non seulement l’intensité du chagrin mais aussi celle de la joie.
.
SCULPTURE SONORE : Antez – « Continuum »
Continuum est une pièce pour percussions frottées qui échappe aux registres traditionnels de la percussion. Une sculpture sonore où l’espace, l’environnement et le son font corps et vibrent à la fréquence unique de la performance.
.
THÉÂTRE : Cie Diabolo Tchun Tchun « Pour quelques roublards de plus »
Rita et Rocky, deux fuyards qui n’ont rien d’autre en commun que de vouloir échapper à la justice, se retrouvent contraints de partager la même planque, un vieux bar décrépi. Ils sont bientôt rejoint par Peter, pot de colle au verbe aguerri en quête de présence humaine.

https://diabolotchuntchun.jimdo.com/

.
PERF SONORE : La Houle – Kraut noise from Gamm’vert
Avec : Quentin Thirionet – clarinette, delay, machines à bruire
          Marceau Beyer – violoncelle
.

CONCERT : Hantaphone – World improvisation

Avec : Shanty – hang drum
          Augustin Gasset : guitare
          Anais Vanmalle : saxophone
.
PERF DANSE : Und Da Und – Monologue du corps.
Avec : Malou Redares
.
PROJECTION : « La chair », Julien Noël – court-métrage 20′
.

/////////////En continu////////////

ATELIER : TAROT DIVINATOIRE & INCANTATIONS MAGIQUESLes sœurs Ploïesti
Zubrowska Ploïesti vous propose un tirage du tarot de Marseille en tête à tête.
Ambiance tamisée et exotique pour décrypter le dessous de vos cartes!
.
EXPO : Monsieur Zero www.monsieurzero.blogspot.com
MONSIEUR ZERO est un graffeur originaire de Valence. Depuis plus de 10 ans, il  peint dans plusieurs pays et sur différents supports. Son travail est un mélange de graffiti, d’illustration et de typographie.

.

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Ça creuse, tout ça, alors n’oublie pas, pour recharger les batteries : ton pain, ton vin, ton pâté ton boursin 

pour agrémenter notre BUFFET PARTICIPATIF 

et pour faire glisser tout ça,  BUVETTE A PRIX GENTIL 💙

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

ENTRÉE PRIX LIBRE + ADHÉSION FACULTATIVE KINO 3€
////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
.

Pour l’adresse c’est ici >>>  kinoscope.com@gmail.com

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Le Droit à la ville

10 Mar

Flyer Droit à la ville

Flyer Droit à la ville verso

Quelques détails… 

LE DROIT À LA VILLE
Quelle place pour le droit à la ville dans nos sociétés contemporaines urbanisées ?

Nos espaces de vie, particulièrement ceux de la ville, évoluent au rythme de la mondialisation ; les mutations urbanistiques, parfois parées des mots “culture” ou encore “développement durable” entraînent avec elles plusieurs phénomènes dont la gentrification est l’une des problématiques: rénover, innover, construire, pour transformer et réinventer les quartiers, les lieux de vie. Petit à petit, les habitants se transforment eux aussi.
Si la sphère capitaliste accompagnée d’urbanistes et autres faiseurs d’espaces revêt un rôle de premier plan dans ce processus, nous avons toutes et tous une part de responsabilité au sein de ce phénomène. Il est important aujourd’hui de s’interroger sur ces mutations qui s’opèrent au sein de nos villes, de prendre conscience notre rôle dans ce processus afin que chacun se réapproprie son “ droit à la ville ” : savoir explorer et observer la ville dans toutes ses dimensions et revendiquer le droit de l’organiser collectivement par et pour les habitants.

Cette journée se propose donc d’explorer le sujet aujourd’hui plus que d’actualité du « droit à la société urbaine » ou « droit à la ville » à travers plusieurs angles d’approche.

«  C’est l’activité des individus et des groupes dans la vie de tous les jours qui fonde la société. Il faut donc réfléchir à l’essence de cette activité quotidienne,
pour comprendre le monde et pouvoir le changer. » – Grégory Busquet

CAFÉ-DÉBAT
LA TRÊVE HIVERNALE SE TERMINE, ET MAINTENANT ?
Comme chaque année, la trêve hivernale prend fin le 31 mars. Expulsés sans solution de relogement, des ménages en situation d’impayé et des occupants sans droit ni titre se retrouvent à la rue, les dispositifs sociaux étant incapables de donner une réponse à la plupart de ces situations d’urgence.

La trêve empêche les expulsions pendant la période hivernale où les risques sanitaires pour les personnes à la rue sont accrues. Néanmoins le droit au logement est inscrit dans la constitution et dans les lois du droit français et il ne nous semble pas un principe renégociable à chaque arrivée de printemps.

Quelles réflexions, quelles réponses et quelles actions pouvons nous apporter collectivement à cette situation ?

CONFÉRENCE GESTICULÉE
« SANS TOIT NI LOI… OU LA GENTRIFICATION CONTRE LE DROIT À LA VILLE »
Par Anna

La recherche d’un appartement où loger, lorsqu’on n’a pas beaucoup de revenus, peut être très difficile ; mais trouver un lieu à habiter à part entière, un espace-ressource pour créer, inventer et s’organiser collectivement est une véritable quête.
À travers l’exploration d’une ville, en flânant dans ses beaux quartiers et ses espaces en «gentrification», en parcourant ses chemins de traverse et en repérant des niches cachées, cette conférence gesticulée nous permet de découvrir plusieurs expériences d’habitations alternatives.
C’est un parcours qui nous permet d’approfondir des notions liées à la sociologie urbaine et qui nous amène à redécouvrir un droit fondamental et pourtant souvent oublié : le droit à la ville.

PROJECTION
LA FÊTE EST FINIE, film documentaire de Nicolas Burlaud – 72 min, 2015
Partout en Europe, sous les assauts répétés des politiques d’aménagement, la ville se lisse, s’embourgeoise, s’uniformise. Cette transformation se fait au prix d’une exclusion des classes populaires, repoussées toujours plus loin des centres-villes.
L’élection de Marseille en 2013 au titre de « Capitale Européenne de la Culture » a permis une accélération spectaculaire de cette mutation.
Là où brutalité et pelleteuses avaient pu cristalliser les résistances, les festivités, parées de l’aura inattaquable de « la Culture », nous ont plongés dans un état de stupeur. Elles n’ont laissé d’autre choix que de participer ou de se taire.

EXPOSITION
TRÊVE[S], exposition photo de Romain Costaseca et Philippe Merchez
Un mot, un titre et une exposition pour évoquer différemment la trêve hivernale, cette loi qui permet à l’entrée de l’hiver d’offrir parfois un répit à tous ceux qui « habitants sans droits ni titres », vivent par choix ou nécessité dans des espaces qu’ils s’approprient en dehors de toutes règles.
Romain Costaseca témoigne en noir et blanc de la vie quotidienne, au rythme des ouvertures, des expulsions, des procès, des ouvertures… Philippe Merchez quant à lui, montre en couleur, en carré, des espaces de vies, privés, simplement quotidiens.
Avec un parti pris affirmé, ces deux photographes montrent dans une exposition commune les réalités de ces lieux. Avec leurs images, ils donnent implicitement la parole à ces habitants qui apportent à leur manière une réponse sociale aux difficultés rencontrées.